+41 (0)32 422 68 32 contact@academieduvivant.com

Foire aux questions

06/07/2018

La démarche qui consiste à suivre un enseignement spirituel tel que celui qui est proposé dans le Cours du Vivant, est une aventure intime et sensible qui touche à des valeurs fondatrices de la personnalité et qui peut engendrer des prises de conscience ainsi que des remises en question importantes, pouvant possiblement déclencher des changements majeurs dans la vie de celui ou celle qui le suit. Dès lors, il est essentiel que vous soyez autant que possible au clair sur l’enseignement spirituel en question. De même, il se pourrait que vous ayez un besoin de clarté au sujet de questions plus… administratives et légales, qui ne sont pas moins importantes à nos yeux. Il nous tient à coeur que vous puissiez vous engager dans vos études du Cours du Vivant en toute connaissance de cause. Cela nous ennuierait que vous décidiez de vous investir dans cette formation et qu’en cours de route, vous deviez vous rendre compte que cela ne correspond pas du tout à vos attentes, et que vous en soyez déçu-e.

Afin d’éviter ce cas de figure, nous avons sélectionné les questions que vous êtes susceptible de vous poser, et les avons regroupées dans la liste en accordéon ci-dessous. Cette liste n’étant pas exhaustive, il est possible que la ou les questions que vous vous posez n’y figurent pas ou que la ou les réponses apportées ne soient pas suffisamment claires pour vous. Si tel est le cas, n’hésitez pas à nous contacter à l’aide du formulaire prévu à cet effet, situé au bas de cette même page.

Le développement personnel et la spiritualité ne sont-ils pas opposés ?

Tout dépend de l’idée que l’on se fait du “développement personnel”. Si le “développement” dont il est question est celui des élans de vie de l’âme qui peut ainsi offrir ses qualités et ses dons au monde, comme le développement harmonieux de la fleur lui permet d’offrir sa beauté, son parfum et ses vertus, alors le développement personnel est au service de la quête spirituelle, puisque celle-ci vise précisément, dans sa première partie, à la régénération de l’âme.

Si, par contre, c’est le “petit moi” qui s’en sert pour compenser ce qu’il n’aime pas en lui-même et pour correspondre aux critères de réussite et de succès déterminés par la société de consommation, alors le développement personnel s’oppose en effet à la démarche spirituelle, dans la mesure où il empêche l’âme de vivre son épanouissement.

Pourquoi devrais-je suivre le Cours du Vivant ?

Ce n’est pas tant à nous qu’il faut poser cette question, mais à vous-même, pour évaluer votre degré de détermination à suivre un enseignement spirituel qui vise à vous aider à vous rendre libre de vos illusions et de vos conditionnements limitants, afin que vous puissiez incarner le meilleur des possibles déposé en votre cœur à votre naissance, pas celle de votre incarnation présente, mais celle de votre être profond, pure étincelle de Vie divine, que vous êtes en essence. Nous allons néanmoins vous dire pourquoi vous pourriez avoir un intérêt à suivre le Cours du Vivant, avec la terminologie qui en caractérise bien le contenu, pour que vous puissiez ainsi “sentir” si notre sensibilité particulière, mystique à bien des égards, est susceptible de s’accorder avec la vôtre.

La pratique spirituelle implique la ferme résolution de vivre l’apocalypse intérieure, c’est-à-dire de rendre transparent le voile structurel mental afin que l’âme puisse être révélée, dévoilée (c’est le sens du mot “apocalypse”) et pénétrée par la Lumière spirituelle, et vivre ainsi son illumination, sa régénération, sa transmutation et sa purification. Grâce à cette illumination, l’âme peut s’éveiller et devenir parfaite comme le Père est parfait. C’est le but de la pratique spirituelle, et c’est pour vous aider à atteindre ce noble idéal que le Cours du Vivant a été créé, avec passion.

Cette phase de restauration de l’âme dans sa pureté édénique, est l’étape que les alchimistes appellent l’œuvre au blanc. C’est une longue étape et atteindre l’état de perfection individuelle qui en est l’aboutissement, peut prendre plusieurs années et une vie entière n’est parfois pas suffisante. Toutefois, l’important n’est pas d’atteindre cette perfection en tant que cet état de pureté absolue de l’âme qui reflète parfaitement la Lumière spirituelle, celle du Pur Esprit, mais d’entretenir la dynamique de l’effort sur soi-même permettant de s’en approcher jour après jour, sincèrement, dans le juste positionnement intérieur. Si vous consentez à accomplir ces efforts-là, dans l’entretien de la dynamique qui vous permet de vous maintenir dans le juste positionnement, vous incarnez vibratoirement l’état de perfection spirituelle, et grâce à cela vous êtes déjà “sauvé-e”.

Le Cours du Vivant a pour but de vous fournir non seulement les connaissances et les outils qui vous aideront à œuvrer pour la restauration progressive de ce merveilleux potentiel de pureté, de sagesse et d’amour présent au cœur de votre âme, mais aussi de vous apporter une motivation et un soutien bienvenus pour alimenter cette dynamique au quotidien. Grâce au bon usage que vous ferez de ces connaissances et de ces outils, vous vous réjouirez du regard différent que vous porterez sur vous-même et sur votre réalité, et vous constaterez avec émerveillement de nombreux changements survenir dans votre vie, comme en témoignent de nombreux abonnés au Cours du Vivant (voir témoignages).

L’objectif du Cours du Vivant est que toute personne motivée par la noble quête spirituelle de l’éveil de l’âme, puisse s’en donner les moyens et sortir ainsi de l’illusion et de l’hypnose collective imposée par le “système”, tout en prenant part à sa réforme en apportant sa pierre à l’édification d’une humanité consciente, bienveillante, fraternelle.

Quels sont les thèmes abordés dans le Cours du Vivant ?

Le Cours du Vivant explore les thèmes suivants :

Cours n°1 : la Perfection spirituelle
Cours n°2 : le jardin d’Éden et son symbolisme
Cours n°3 : la culpabilité et l’ombre en soi
Cours n°4 : le trouble névrotique
Cours n°5 : l’Être et ses états de conscience
Cours n°6 : les degrés de la réalité
Cours n°7 : les dimensions de l’être
Cours n°8 : la méditation Vipassanâ
Cours n°9 : le précieux corps charnel
Cours n°10 : le piège de la négation du corps
Cours n°11 : respiration et souffle vital
Cours n°12 : l’anatomie subtile de l’être humain
Cours n°13 : le Yoga
Cours n°14 : plexus solaire et second cerveau
Cours n°15 : le bouddhisme: partie 1
Cours n°16 : le bouddhisme: partie 2
Cours n°17 : l’alimentation
Cours n°18 : le jeûne
Cours n°19 : stress et repos
Cours n°20 : le sommeil
Cours n°21 : le Grand Œuvre alchimique
Cours n°22 : l’art du lâcher-prise
Cours n°23 : la loi du karma
Cours n°24 : le Maître spirituel
Cours n°25 : maîtrise et connaissance de soi
Cours n°26 : le son sacré Om
Cours n°27 : la pratique rituelle
Cours n°28 : la structure mentale
Cours n°29 : la perversion narcissique
Cours n°30 : la peur
Cours n°31 : le hara, centre originel
Cours n°32 : le christianisme
Cours n°33 : la vie et l’enseignement de Jésus: partie 1
Cours n°34 : la vie et l’enseignement de Jésus: partie 2
Cours n°35 : la vie et l’enseignement de Jésus: partie 3
Cours n°36 : la méditation de pleine conscience
Cours n°37 : la mort et la transmigration
Cours n°38 : l’illusion de la réincarnation
Cours n°39 : l’enseignement de Râmana Maharshi
Cours n°40 : apocalypse intérieure et éveil spirituel
Cours n°41 : l’effort de concentration juste
Cours n°42 : amour magnétique et Amour spirituel
Cours n°43 : la communication consciente
Cours n°44 : loi d’attraction et raison d’être
Cours n°45 : hypnotisme et magnétisme
Cours n°46 : la maladie et sa guérison
Cours n°47 : auto-hypnose et auto-suggestion
Cours n°48 : les pièges de la pratique spirituelle
Cours n°49 : cours spécial sur “L’incarnation de l’Être”

Dernière mise à jour : 12.12.2018

Le Cours du Vivant est-il protégé par une déclaration de droit d'auteur ?

Non, le Cours du Vivant est proposé en copyleft, ce qui signifie que vous pouvez librement diffuser, utiliser et modifier notre travail à condition que cette autorisation reste préservée. En d’autres termes, si vous diffusez, utilisez ou modifiez notre travail, vous ne pouvez pas empêcher d’autres personnes de faire de même avec les fruits de votre travail.

L’esprit du copyleft est très bien précisé sur le site de l’encyclopédie en ligne Wikipédia :

“L’auteur refuse donc que l’évolution possible de son travail soit accompagnée d’une restriction du droit à la copie, à l’étude, ou à de nouvelles évolutions. De ce fait, le contributeur apportant une modification (correction, ajout, réutilisation, etc.) est contraint de redistribuer ses propres contributions avec les mêmes libertés que l’original. Autrement dit, les nouvelles créations réalisées à partir d’œuvres sous copyleft héritent de fait de ce statut de copyleft : ainsi, ce type de licence permet un partage de la création ou de la connaissance, comme bien commun, qui permet aux œuvres culturelles d’être développées librement.” Source : wikipédia

AVERTISSEMENT : cette autorisation ne concerne pas les passages du Cours du Vivant dont les droits d’auteur appartiennent à leurs ayants droits, qui peuvent être selon les cas une maison d’édition, leur l’auteur lui-même ou ses héritiers légaux. Si vous souhaitez diffuser ces passages, vous devez donc en demander l’autorisation aux ayants droits, comme nous l’avons fait nous-mêmes pour la grande majorité d’entre eux. Cet avertissement concerne également les images utilisées pour illustrer les cours, dont la plupart sont soumises au droit d’auteur.

Si vous n’êtes pas sûr-e de savoir si un texte ou une image est en copyleft ou en copyright, faites-en nous la demande.

Bien que cela ne soit pas une exigence, si vous reproduisez notre travail, nous serions ravis si vous pouviez en indiquer la source, soit “Le Cours du Vivant”, en mentionnant également l’adresse de ce site internet, soit “https://academieduvivant.com”.

Pourquoi faire payer une formation qui traite de spiritualité ?

Si ce qui a une très grande valeur peut ne pas avoir de prix, on peut également dire que ce qui n’a pas de prix peut n’avoir aucune valeur, du moins dans l’esprit de certaines personnes. En outre, le fait d’avoir à payer pour avoir accès à une formation de cet ordre traduit la valeur que la personne accorde à sa propre démarche spirituelle.

D’une manière générale, l’argent n’est pas du tout incompatible avec la spiritualité, car on ne peut pas placer, en opposition, l’argent (le matériel) d’un côté, et la spiritualité de l’autre. L’argent peut tout à fait être un moyen au service de l’épanouissement de l’âme, auquel cas il est utilisé spirituellement, c’est-à-dire de manière juste, équilibrée, harmonieuse.

L’usage de l’argent (et jamais l’argent lui-même) ne s’inscrit plus dans une dynamique spirituelle lorsqu’il devient une fin en soi. L’argent est un instrument, un moyen d’échange, une énergie, qui a son utilité et qui a tout à fait sa place dans la démarche spirituelle, à condition qu’il reste ce moyen, et qu’il ne devienne pas le but en soi, raison pour laquelle le Christ disait qu’on ne peut pas servir deux maîtres à la fois. En d’autres termes, ce n’est pas l’argent en tant que “moyen” qui est en cause, mais l’intention qui préside à son utilisation.

Ceci étant dit, l’argent ne doit pas être pour autant un obstacle à la démarche spirituelle. C’est la raison pour laquelle les personnes qui en font la demande peuvent obtenir une réduction sur le prix de leur abonnement.

Quelle est la différence entre l'abonnement à l'Académie et les envois périodiques ?

Dans le cadre des envois périodiques, les cours sont envoyés à intervalles réguliers selon deux fréquences (1 fois par semaine ou 1 fois toutes les deux semaines), alors que l’abonnement à l’Académie du Vivant met à disposition l’intégralité des cours sur la même plateforme. En plus de cela, cette plateforme propose un espace d’échanges pour les étudiants (forum), un glossaire, des ressources documentaires ainsi que des références bibliographiques.

Les différences entre les différentes formules sont présentées dans un tableau comparatif sur la page Tarifs et conditions.

J'ai choisi la formule d'essai gratuite, pourrais-je ensuite continuer à suivre les cours ?
La formule gratuite vous donne seulement accès au Cours n°1, 2, 3 et 4.

À la fin de votre période d’essai, qui durera seulement trois semaines, vous recevrez un email de notre part dans lequel il vous sera proposé de poursuivre la formation avec l’une des trois formules payantes.

Quelles sont les conditions générales d'utilisation ?
Les conditions générales d’utilisation (CGU) de nos produits sont accessibles sur la page Tarifs et conditions.
Le Cours du Vivant s’inspire-t-il d’une tradition religieuse ?
Le Cours du Vivant est universel. Il s’inspire de toutes les traditions religieuses, ou plus précisément, de ce qui les unit dans leurs fondements, la Perennis philosophia, également appelée “Tradition primordiale”. Il s’adresse tant aux croyants des différentes religions, qu’aux non-croyants intéressés par la philosophie et la spiritualité.

Le Cours du Vivant a pour objectif d’établir des ponts entre les traditions, en faisant ressortir leur essence commune, et non de convertir à un système de croyance plutôt qu’à un autre.

Ceci étant dit, si nous devions malgré tout rapprocher Cours du Vivant d’une tradition plutôt qu’une autre, ce serait sans aucun doute la tradition chrétienne, ou plus justement dit l’enseignement de Jésus-Christ, tel qu’il nous a été transmis au travers des Évangiles, canoniques mais aussi apocryphes, parce que notre sensibilité s’y accorde davantage qu’à n’importe quelle autre tradition.

Les exercices audios proposés au téléchargement sont-ils en lien avec la théorie ?
Oui, ils le sont, de même que les exercices écrits également proposés dans la partie pratique des cours.
Le Cours du Vivant donne-t-il droit à un diplôme ?
Non, aucun diplôme ni attestation ne sont délivrés.
Y’a-t-il des examens à passer ?
Non, le Cours du Vivant n’impose aucun examen, ni à l’entrée, ni en cours d’études, ni à leur terme.
Vous avez une questions restant sans réponse après avoir consulter la liste ci-dessus ? Posez-la nous au moyen du formulaire ci-dessous, puis cliquez sur le bouton “Envoyer”. Nous y répondrons dans les plus brefs délais.
Formulez dans cette zone de texte votre question, ou vos questions, d'une manière aussi claire et concise que possible.